Les solutions concrètes pour mieux construire en climat méditerranéen
L'événement de rencontres, de FORMATIONS et d'échanges interprofessionnels

Quand

Vendredi 6 juillet 2018

Accueil à partir de 8h

participez à la dynamique Bâti’Frais !
Bâti’Frais, c’est le colloque national interprofessionnel dédié au confort d’été dans le bâtiment

● Des ateliers 100% retours d’expériences issus d’opérations en cours d’usage (suivi des consommations énergétiques & des températures, témoignages & bonnes pratiques)

● 200 participants issus des secteurs de la construction et de l’aménagement des territoires (public & privé) avec un haut niveau d’échanges

● Des solutions concrètes & des innovations pour se préparer à la norme RTE 2020 et au changement climatique

● Chaque année, une région du monde mise à l’honneur : en 2018, nous recevons le Maroc

Télécharger le programme

Bâti'frais, votre rendez-vous professionnel

Le Colloque Bâti’Frais s’adresse aux professionnels du bâtiment, notamment des régions où les problématiques de confort de mi-saison sont prégnantes et qui doivent élaborer des stratégies de confort d’été avec une utilisation de la climatisation raisonnée :

● Maîtres d’ouvrage (Collectivités, Enseignement, Habitat collectif privé et public, bureaux privés, CMIstes, neuf et réhabilitation, etc.)

● Maîtres d’oeuvre (Architectes, BET) et AMO

● Entreprises du bâtiment, y compris ossature bois

● Industriels et fournisseurs de matériaux

● Etudiants en école d’architecture ou école d’ingénieur, etc.

Les enjeux
Venez échanger et développer vos connaissances sur les stratégies concrètes liées aux enjeux de la construction en climat méditerranéen

Aujourd’hui, on sait qu’il est possible de réduire les températures intérieures de 10 voire 15 degrés sans augmenter la consommation énergétique. L’objectif des rencontres Bât’Frais : recenser les solutions concrètes pour adapter nos espaces de vie aux nouvelles conditions du climat en se basant uniquement sur des retours d'expériences réels et éprouvés.

Les intervenants

Des experts méditerranéens issus des différents secteurs d'activités

Mohamed
ABDESSELAM

institut national de l'énergie solaire (INES)

Pascale
BIROTTEAU

A4 Architecture

Frédéric
BOEUF

Surya & Ecole des Mines

Jean-Alain
BOUCHET

CEREMA

Elodie
BRICHE

GREC PACA

Robert
CELAIRE

Ingénieur consultant

Magali
CHAPERON

Eiffage Construction

José
COELHO

OASIIS-EIFFAGE

Jean-Marie
COURTOIS

Courtois Energie Conseil

Daniel
FAURE

Animateur du colloque

Eric
FRANCOIS

CEA Cadarache

Sophie
GENTIL

bureau d’études SOWATT

Eric
HUTTER

INEX

Président

Karine
LAPRAY

Bureau d'études TRIBU

Catherine
MOREL

CAUE La Réunion

Laurent
MOULIN

Archibionic

Franck
NEYRON

Ville de Villeurbanne

Frédéric
Nicolas

Architecte

Directrice

Nicolas
PIOT

SEGE Montpellier

Gabrielle
RAYNAL

Bureau d'études DOMENE

Gaëlle
REBEC

ADEME PACA

Directrice

Florence
ROSA

envirobatBDM

Présidente

Zakaria
SADIK

Bureau d'études ALTO EKO

Myriam
SOUSSAN

Archibionic

Au programme

retours d'expérience, échanges et rencontres

En savoir plus ? Cliquez sur

Télécharger le programme

08:00

Café d'accueil et visite des stands

09:00 - 09:30

Discours d'ouverture

Florence ROSA
Présidente, envirobatBDM

Gaelle REBEC
Directrice, ADEME PACA

Rémi COSTANTINO
Secrétaire Général, Euroméditerranée

Daniel FAURE
Ingénieur thermicien, animateur du colloque

09:30 - 10:00
Changement climatique en région PACA : du régional au local

Elodie BRICHE
GROUPE D’EXPERTS SUR LE CLIMAT EN PACA (GREC PACA) - INTI Urban Climate

Cette intervention permettra de situer les débats de la journée dans la perspective des grandes évolutions du climat sur les 30 prochaines années. Elodie Briche a été post-doctorante au LPED aux côtés d'Hubert Mazurek et a participé au cahier climat et ville. Elle interviendra comme chercheur associé et membre du GREC-PACA

10:00 - 10:30
ETUDE - Opérations d'habitat collectif neuf de plus de 2 ans : le rôle indispensable des STD dans l'adaptation climatique

Frédéric BOEUF
SUrya & Ecole des Mines

Etude commandée ad hoc pour Bâti'Frais au bureau d'études Surya dans la continuité du travail déjà établi pour les critères STD démarche BDM.

Projets pressentis pour l'analyse des STD :
- Château d'eau à Miramas (ICF Méditerranée)
- Ilot E' Les Moulins (Erilia)
- Les 2 Chênes (Habitat et Humanisme)
- Les Oliviers (PArloniam)
- Résidence Mas Cobado (habitat participatif privé)

L’ axe principal de l’étude est le traitement du confort d’été dans les immeubles de logements collectifs pour un climat méditerranéen. L’objectif est de montrer l’intérêt d’utiliser la méthodologie de la simulation thermique dynamique pour obtenir le meilleur confort d’été dans une opération de logements.
Pour cela des audits confort de type POE (Post Occupancy Evaluation) ont été menés sur un groupe d’opérations BDM livrées et exploitées depuis au moins 2 ans. Les résultats des ressentis des occupants ont été comparés aux études de maitrise d’œuvre, et plus particulièrement aux Simulations Thermiques Dynamiques réalisées en phase conception ainsi qu’à leur impact dans l’adaptation du projet aux contraintes climatiques et aux conditions d’ambiance.
Les gaps de performance, ainsi que leurs principales causes ont été évalués et identifiés.
La présentation est la restitution des résultats de cette étude transversale, ainsi que les pistes de réflexion et les conditions de réussite de l’utilisation de la STD dans le cadre d’une conception performante et pour un design d’ambiance réussi.

10:30 - 11:00

Pause café et visite des stands

11:00 - 12:30

Atelier 1 : "Confort d'été et bâtiments tertiaires"
animé par Daniel FAURE

 
EN AVANT-PREMIERE : Retour d’expérience PPP Département du Var - EIFFAGE Construction 3 collèges du Var (La Seyne-sur-Mer, Carcès et Saint-Raphaël)

José COELHO
OASIIS - BUREAU D’ETUDES

Magali CHAPERON
Eiffage Construction – Sud Est

Un suivi des températures sur au moins 5 salles de classe, pour chacun des 3 collèges, a été lancé spécialement pour Bâti’Frais.

Carcès : 1 an de fonctionnement. Verrière sur la circulation centrale. Geocooling

Saint Raphaël : cheminée thermique pour ventilation naturelle. Rafraichissement adiabatique sur les VMC.

La Seyne-sur-Mer : études aérauliques pour la conception des couloirs en fonction de l’orientation des vents dominants afin que les fenêtres s’ouvrent quand il fait plus frais dehors que dedans.

 
REX - Démarche qualité environnementale : bilan de 2 années de fonctionnement
Collège 400 de Païamboué à Koné (Nouvelle-Calédonie)

Gabrielle RAYNAL
Bureau d'études DOMENE

La Province Nord de Nouvelle-Calédonie, territoire kanak en plein déve¬loppement économique et démographique, devait offrir à ses adminis¬trés un nouveau collège. Soucieux d’inscrire cette construction dans une dynamique architecturale et paysagère océanienne de leur territoire, les membres kanaks du gouvernement local ont choisi un projet architectural fait de terre crue et de bois.
Point de convergence entre une écriture massive et solennelle d’un programme de construction «à l’occidentale» et une conscience des pra¬tiques coutumières de l’île, de son climat et de ses ressources, le projet n’aurait pu voir le jour sans la pugnacité de ses auteurs et la coopération d’une chaîne d’acteurs-constructeurs. Le pisé stabilisé mis en oeuvre est auto-portant et a nécessité une Appréciation Technique EXpérimentale de type b, dont la procédure a pu être conduite dans le temps du projet, car préparée dès les premières heures de l’étude avec le soutien du laboratoire CraTerre de l’ENSA Grenoble. Les détails d’exécution ont fait l’objet d’un suivi précis par une équipe de jeunes architectes autour du duo Frassanito / Berhtier. Au-delà d’un rêve, le dessin rigoureux et sensible d’origine est devenu un ouvrage vivant, visible, bien accueilli et offre aujourd’hui une vitrine « officielle» aux matériaux premiers et locaux sur les terres kanaks.

Le collège de Paiamboue, initiative frugale s’il en est...
Une insertion dans le site, inhabituelle, à la manière des villes océanniennes: un talweg central laissé libre de construction et végétalisé comme à son origine, des bâtiments clairsemés et reliés par une passerelle fonctionnelle, symbolique et paysagère. Une conception bioclimatique de deux ordres, composées par les orientations et la nature même des parois (bois ou pisé) avec un traitement fin des ouvertures pour les vues, la ventilation, le confort hygrothermique et la lumière naturelle. Des systèmes en appoint pour les périodes de fortes chaleur sans alizées (brasseurs d’air dans les salles de classe, climatisation dans l’administration). Un recours aux matériaux locaux pour l’enveloppe du bâti: de la terre extraite à 3 km du site et du pin de Norfolk, essence locale pour les résilles bois et les decks. 6 hommes pour édifier en pisé, une douzaine pour les ossatures, résilles et decks en bois. Un travail à distance pour le BET QE et les architectes «métro» avec des ingenieurs et architectes locaux en relais. Un projet qui alimente d’autres chantiers sur le territoire par la montée en compétences d’acteurs mobilisés. Des élèves et des enseignants, satisfaits et fiers de l’édifice, avec des publications sur les réseaux sociaux, des vidéos et même un partenariat avec le lycée de Koné, où des élèves de STI DD sont venus mesurer deux semaines durant le confort comparé des deux systèmes constructifs... Une aventure humaine, forte et réconfortante, récompensée par le jury du TERRA AWARD en juillet 2016, premier prix international de l’architecture en terre crue, parmi 40 projets finalistes, passionnants et militants. Un projet pourtant inabouti dans ses ambitions de frugalité: rejet de la construction bambou au profit du pin pour la résille, importation massive de matériaux pour le second-oeuvre (menuiseries, carrelage, faux-plafonds...), mais néanmoins reconnu aujourd’hui par l’ensemble des acteurs comme innovant et reproductible. Un chantier comme un autre, pour un édifice «hors standards»...

 
Rénovation, au niveau BEPOS, d’un bâtiment de bureaux de 1972
Nouveau siège social d'INEX à Montreuil (Seine-Saint-Denis - 93)

Eric HUTTER
INEX

Les façades principales ont été remplacées par des parois ossature bois avec remplissage de deux couches fines de fibre de bois, et de larges menuiseries aluminium en double vitrage. Un quatrième étage en structure métallique a été créé. Il est recouvert d’une toiture inclinée équipée de 100m2 de panneaux photovoltaïques. Le bâtiment produit aujourd’hui environ 49 KWhep/m2/an pour une consommation d’un peu moins de 44 KWhep/m2/an, avec des besoins de chauffage très faibles de l’ordre de 12kWh/m2/an couverts par une chaudière gaz de 50 kilowatt

11:00 - 12:30

Atelier 2 : "Confort d'été et ventilation"
animé par Robert CELAIRE, ingénieur consultant

 
BILAN - Surventilation sur 5 opérations livrées entre 2004 et 2015
Projet réalisé par ALLIE'AIR/EGE, bureaux d’études aérauliques & acoustiques et financé par l'ADEME

Nicolas PIOT
SEGE Montpellier

Le bureau d’études Allié’Air nous propose un bilan de la mise en œuvre de systèmes de surventilation sur plusieurs opérations livrées depuis plus de deux ans :
- Bureaux Gamba à Toulouse
- Locaux d’Enertech dans la Drôme
- Centre commercial au Danemark
- Logements collectifs dans le Vaucluse
- Maisons individuelles en Haute Garonne et dans l’Ain

 
REX - Bâtiment tertiaire livré en 2013
Siège de l'INES et laboratoires de recherche (Chambéry - 73)

Mohamed ABDESSELAM
institut national de l'énergie solaire (INES)

Eric FRANCOIS
CEA Cadarache/LITEN - Department of Solar Energy

Frédéric NICOLAS
Architecte

Une consommation d'énergie primaire de 252,10 kWhep/m2.an alors que la consommation standard pour ce bâtiment est de 722, 18 kWhep/m2.an (méthode de calcul RT 2005). La verrière est de type horticole, avec une structure porteuse en poutres treillis. L’isolation des façades est de type minérale, agrafée, extérieure avec bardage de type cassette acier laqué sauf la façade nord qui est réalisée en béton brut (isolation intérieure) avec finition ciment blanc (des rupteurs de ponts thermiques sont mis en place).

 
BILAN - le projet PACTE sur la ventilation naturelle

Catherine MOREL
CAUE La Réunion

Rendus obligatoires dans les logements par le biais de la Réglementation Thermique Acoustique (RTAADOM) depuis le 1er mai 2010, les dispositifs de ventilation naturelle utilisés dans l’architecture traditionnelle sont réinterprétés et apparaissent de nouveau dans les opérations contemporaines. Les retours d’expériences collectés sur 46 bâtiments exemplaires à l’île de La Réunion ont permis de dresser un premier bilan des pratiques avec un certain nombre de points de vigilance sous la forme de 12 enseignements.

11:00 - 12:30

Atelier 3 : "Confort d'été et habitat"
animé par Sophie GENTIL, bureau d’études SOWATT

 
Rénovation de villas dans le lotissement Champourcin à Digne-les-Bains (04)

Jean-Marie COURTOIS
Bureau d'études Courtois Energie Conseil

 
Logements Fal El Hanna au Maroc
Projet démonstrateur pilote soutenu par l'AMEE et l'ADEME

Zakaria SADIK
Bureau d'études Alto Eko

Le projet intègre les dispositions d’efficacité énergétique et vise à respecter à minima les gardes fous du futur Code de l’Efficacité Énergétique dans le Bâtiment (CEEB). De plus Ce projet a une forte connotation sociale du fait que ce projet, dans le cadre de son montage financier innovant en partenariat avec les institutions locales : il a permis de reloger 440 familles vivant initialement dans des bidons ville, dans des logements décents, confortables et conformes aux normes d'habitation en vigueurs.
Type de bâtiment : Logement collectif > 50m
Année de construction : 2012
Année de livraison : 2015
640 Logements

 
REX - 2 maisons individuelles sans climatisation à moins de 25° durant l'été
Aix-en-Provence et Luynes (Bouches-du-Rhône)

Pascale BIROTTEAU
A4 Architecture

Maison BBC bois + paille de lavande

12:30 - 14:00

Cocktail déjeunatoire & visite des stands

14:00 - 14:45
INVITES - Le bâtiment durable au Maroc
Rénovation bioclimatique d'une maison dans la Médina de Rabat et logements Fal El Hanna

Myriam SOUSSAN & Laurent MOULIN
Archibionic

Zakaria SADIK
Bureau d'études Alto Eko

Rénovation bioclimatique d'une maison dans la Médina de Rabat
Une très belle rénovation en autonomie énergétique avec des matériaux locaux, traitement de la chaleur notamment grâce au patio végétalisé, verrière ombragée, isolation de la terrasse végétalisée avec potager, ventilation nocturne.

Logements Fal El Hanna
Le projet intègre les dispositions d’efficacité énergétique et vise à respecter à minima les gardes fous du futur Code de l’Efficacité Énergétique dans le Bâtiment (CEEB). De plus Ce projet a une forte connotation sociale du fait que ce projet, dans le cadre de son montage financier innovant en partenariat avec les institutions locales : il a permis de reloger 440 familles vivant initialement dans des bidons ville, dans des logements décents, confortables et conformes aux normes d'habitation en vigueurs.
Type de bâtiment : Logement collectif > 50m
Année de construction : 2012
Année de livraison : 2015
640 Logements

14:45 - 15:30
RAPPORT - 141 bâtiments démonstrateurs à basse consommation : enseignements sur le confort thermique

Jean-Alain BOUCHET
CEREMA

Le CEREMA vient présenter pour la première fois à Marseille les derniers retours d’expériences des bâtiments démonstrateurs basse consommation disponibles depuis le colloque PREBAT parisien du 6 avril 2018.

Le PREBAT est le Programme national de Recherche et d'expérimentation sur l'Énergie dans les BÂTiments reconduit sur 2012- 2018. Il engage plusieurs ministères dont le Logement et l’Environnement aux côtés de cinq agences nationales : ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), ANAH (Agence nationale de l'habitat), ANR (Agence nationale de la recherche), ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) et la BPI (Banque pour l’Innovation).

Le CEREMA est l’agence nationale d’appui aux politiques publiques appelée auparavant CETE (Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement).

15:30 - 16:15
ETUDE - Le rafraîchissement des villes : de quelles connaissances avons-nous besoin ?
Etude de l'ADEME 2017

Karine LAPRAY
Bureau d'études TRIBU

Franck NEYRON
Directeur des Services Techniques de Villeurbanne

La surchauffe des villes impacte le confort des citadins et, en période de canicule, pose un enjeu de santé pour les populations sensibles.

En 2017, l'ADEME a initié une réflexion scientifique et technique, en partenariat avec des acteurs externes comme l'Institut de Recherche en Sciences et techniques de la Ville, permettant d’avoir une lecture critique des actions déjà entreprises afin de dynamiser et d'approfondir la recherche sur ces sujets. Karine Lapray présentera cet état de l’art sur les connaissances actuelles et angles morts de la recherche ainsi que les travaux qui ont permis de mettre en lumière les questions opérationnelles sur la question du rafraîchissement des villes.

16:15 - 16:30

Synthèse de la journée, tirage au sort et clôture

Florence ROSA
Présidente, envirobatBDM

Daniel FAURE
INGÉNIEUR THERMICIEN, ANIMATEUR DU COLLOQUE

Galerie photos

bâti'frais c'est

Un recensement des moyens concrets

pour adapter nos espaces aux nouvelles conditions du climat.

Des témoignages

des régions françaises (métropolitaines et d'outre mer) et internationales les plus exposées, un invité d’honneur spécialiste de la construction en région chaude, cette année, c'est le Maroc qui sera mis à l'honneur.

Des retours d’expériences

sur des projets aboutis et encours de fonctionnement.

Tarifs & inscription

plusieurs formules possibles pour vous permettre un programme à la carte

Tarifs détaillés

Gratuit

Commission BDM

Jeudi 5 juillet de 8h30 à 17h30
Buffet déjeunatoire, pauses café et cocktail de clôture compris

50€

Colloque Tarif adhérent

Buffet déjeunatoire et pauses café compris.

250€

Master Class Tarif adhérent

Jeudi 5 juillet de 9h à 17h30
Buffet déjeunatoire et pauses café compris

250€

Pack Master Class + Colloque Tarif adhérent

L’inscription à la Master Class vous donne accès au colloque du 6 juillet gratuitement (sur inscription) !

5€

Colloque Tarif étudiant

Buffet déjeunatoire et pauses café compris.

95€

Colloque

Buffet déjeunatoire et pauses café compris.

350€

Master Class

Jeudi 5 juillet de 9h à 17h30
Buffet déjeunatoire et pauses café compris

350€

Pack Master Class + Colloque

L’inscription à la Master Class vous donne accès au colloque du 6 juillet gratuitement (sur inscription) !

S'inscrire

Et aussi...

MASTER CLASS - SURCHAUFFE URBAINE : réduire l’ilot de chaleur urbain (ICU) et améliorer le confort des espaces extérieurs
Par Karine LAPRAY, Bureau d'études TRIBU - Jeudi 5 juillet 2018 - 9h / 17h30 - sur inscription

● Enjeux et définitions de la surchauffe urbaine

● Méthodes de diagnostic à différentes échelles de projet depuis le territoire jusqu’à l’ilot urbain

● Retours d’expériences sur les différents outils à différentes phases de projet

● Etude de cas pratique – en salle ou sur terrain en fonction du temps

Sponsors & Partenaires

Vous souhaitez devenir partenaires ou sponsors ? Contactez-nous !

Devenez sponsor !

Vos avantages

● Affichage de votre logo sur l’ensemble des supports de communication (site internet, programme, invitations, site d’inscription, kakemonos) et sur les insertions publicitaires d’annonce de l’événement (TPBM, Le Moniteur - Plus de 10 000 vues)

● Mise à disposition d’un espace stand le 5 après-midi et 6 juillet 2018 (1 mange-debout, 2 tabourets haut)

● Prise de parole de 2 mn en séance plénière

● Sponsor officiel d’un des 3 ateliers au choix (« Bâtiment tertiaire » ou « Ventilation naturelle » ou « Confort d’été et Habitat social ») avec présence du kakémono et possibilité de poser une question aux intervenants (« la question du sponsor »)

● Distribution de votre plaquette dans le sac de bienvenue

● Intégration d’une question dans le Quizz distribué à l’ensemble des participants

Et aussi : 5 entrées gratuites pour vos collaborateurs ou vos clients.

Devenez partenaire !

Vos avantages

● Affichage de votre logo dans le programme de BÂTI FRAIS 2018 sur une page dédiée aux contacts

● Mise à disposition d’un espace stand toute la journée (1 mange-debout, 2 tabourets haut)

● Intégration d’une question dans le Quizz distribué à l’ensemble des participants

Et aussi : 3 entrées gratuites pour vos collaborateurs ou vos clients.

Les tarifs

1000€ HT

Formule Sponsor

Pour une visibilité optimale dans le programme et sur les supports de communication

Nous contacter

Formule Partenaire

Une offre personnalisée et accessible pour bénéficier d'une visibilité auprès des professionnels

Informations pratiques

Un lieu unique à 2 minutes à pied de la gare Saint-Charles

batifrais

Organisateur :

www.envirobatBDM.eu
04 95 04 30 44
contact[a]batifrais.eu

Adresse

EMD Ecole de Management

rue Joseph Biaggi

13003 Marseille

transports en commun

Métro Ligne 1 ou 2

Bus 52 ou 53

Réseau bus Cartreize

Station ou arrêt gare Saint-Charle

Le vélo

Station Saint-Charles Leclerc Zattara

7 avenue du Général Leclerc

13003 Marseille

Book Online
stationnement

Parking public EFFIA Gare Saint-Charles

Avenue du Général Leclerc

13001 Marseille

Parking public INDIGO Sainte-Barbe

16 rue Sainte Barbe

13001 Marseille

Suivez notre actualité

sur les réseaux sociaux